Plaque d’immatriculation: la N-VA est-elle au-dessus des lois?

Karl Vanlouwe. © PhotoNews
Karl Vanlouwe. © PhotoNews

Que s’est-il passé ? Le vice-président du sénat et député flamand Karl Vanlouwe (N-VA) a comparu devant le tribunal car il refuse de payer une amende (de 58 euros) après avoir modifié la plaque d’immatriculation de sa voiture. Il a remplacé le « B » de Belgique dans la partie bleue par le « VL » de Vlaanderen. En tant que sénateur, il dispose d’une plaque spéciale « P17 », ce qui a attiré l’œil de nos confrères du Nieuwsblad. Karl Vanlouwe s’est défendu en disant que selon la loi belge, la plaque doit être visible et identifiable, « ce qui est son cas ». « Les anciennes plaques n’ont pas de B, donc il faudrait verbaliser tous ceux qui les utilisent toujours », a expliqué le nationaliste, reconnaissant que ses motivations sont « idéologiques ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct