De comptable à fromager artisanal, l’étrange parcours de Bruno Hespel

©Bruno D’Alimonte. Le Soir.
©Bruno D’Alimonte. Le Soir.

Changer de vie professionnelle, voilà bien le rêve de plus d’un travailleur. Pourtant, rares sont ceux qui osent plaquer leur emploi pour se lancer dans l’inconnu. Un pari un peu fou que certains pimentent encore un peu plus en tentant leur chance dans l’agriculture, où les difficultés ne sont pourtant plus à présenter.

Bruno Hespel fait partie de ceux qui ont fait le grand saut pour se lancer dans la fromagerie artisanale. Un changement radical de vie pour ce comptable de formation. « Je n’en pouvais plus. J’étais tout le temps stressé et sous pression. Je travaillais avec ma femme et ça n’allait plus avec mes clients », explique-t-il. Après vingt-quatre ans à gérer les comptes des entreprises, il a décidé, au décès de son beau-père il y a quatre ans, de reprendre la ferme familiale. « Elle était toute petite, il fallait donc trouver une activité qui pouvait convenir à la taille de l’exploitation. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct