Il y a dix ans dans Le Soir: «Le drame de 1967 a de quoi inquiéter les riverains de 2007.»

Une partie de la ville a été ravagée par les flammes© Jean Heylemans
Une partie de la ville a été ravagée par les flammes© Jean Heylemans

(article paru le 21 août 2007)

Vingt et un août 1967. Lundi de kermesse à Martelange. Jour férié aux ardoisières. Traditionnelle « messe des morts », indispensable passage au cimetière, avant de se disperser pour l’apéro, avant que ne redémarre la fête.

Midi dix. Un camion chargé de gaz liquide dévale la Nationale 4. A cet endroit, entre Warnach et Martelange, c’est un véritable « toboggan » compliqué par quelques virages. Perte de contrôle. Tout en bas de la descente, le camion percute le parapet du pont, au cœur du village. C’est l’explosion. Personne n’a le temps de comprendre. La boule de feu emflamme tout sur son passage. Vingt-deux personnes, dont le chauffeur, sont tuées sur le coup. Quinze autres viendront rapidement allonger la liste des tués tandis que 47 Martelangeois ou automobilistes de passages seront brûlés plus ou moins grièvement.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct