Financement: pourquoi le PTB a un fonctionnement atypique

© Le Soir/Mathieu Golinvaux
© Le Soir/Mathieu Golinvaux

S ans argent public, pas de partis »  : en 2015, Le Soir paraphrasait de la sorte une étude du Crisp – Centre de recherche et d’information socio-politiques – qui s’intéressait au financement des partis politiques. Il en ressortait que ces derniers étaient très dépendants des dotations qu’ils reçoivent en fonction des résultats électoraux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct