Au Maroc, la révolte féministe gronde après une agression sexuelle dans un bus

A Casablanca, ce mercredi, près de 300 personnes ont manifesté pour dénoncer l’agression sexuelle collective. © AFP
A Casablanca, ce mercredi, près de 300 personnes ont manifesté pour dénoncer l’agression sexuelle collective. © AFP - AFP

Tout part d’une vidéo, insoutenable, massivement relayée sur les réseaux sociaux. On y voit une jeune femme de 24 ans souffrant de troubles mentaux agressée sexuellement en pleine journée à l’arrière d’un bus, à Casablanca, par six jeunes hommes. Hilares, ils lui arrachent ses vêtements, la touchent violemment et l’insultent. La jeune femme, à moitié nue et en larmes, supplie ses agresseurs de la laisser partir. Le chauffeur du bus ne réagit pas, pas plus que les autres passagers. Les agresseurs – âgés de 15 à 17 ans – ont été appréhendés ce lundi, la victime retrouvée par la police marocaine ce mercredi. Trois mois après l’agression, dont les images ont été mises en ligne en début de semaine.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct