Avec la SNCB, la suédoise ravive le spectre des privatisations

©Le Soir
©Le Soir

C’est le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA), qui a allumé la mèche ce matin sur les ondes flamandes et chez nos collègues de l’Echo. « Toutes les participations de l’Etat fédéral vont être passées à la loupe dans les prochains mois au sein d'un groupe de travail. Quand je dis toutes, c'est toutes! », affirmait-il. « Il n'y a pas de raison qu'on examine une privatisation de Belfius et qu'on ne regarde pas le cas d'autres entreprises. On va donc par exemple examiner la situation de Proximus mais aussi de la SNCB. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct