Les Red Panthers n’ont pas volé leur finale

Les Red Panthers n’ont pas volé leur finale
Belga

Pour les plus anciennes du groupe, ce succès avait également une saveur toute particulière après les désillusions du passé et, principalement, le cruel revers de Brasschaat, en 2015, lorsqu’un but coréen les avait privées de Jeux olympiques à 35 secondes de la fin du match. Les Red Panthers avaient frôlé la dislocation. Mais les cadres avaient tenu bon et faits preuve de courage en acceptant de rester malgré l’absence de grands rendez-vous internationaux durant deux ans. Parmi ces pions expérimentés figurait Louise Cavenaile. «  C’est vrai qu’une fois que nous avons réellement réalisé, les souvenirs des moments plus compliqués et de ces jours où il fallait se remettre au travail après de grosses déceptions sont remontés à la surface. Et c’est là qu’on se dit qu’on bien fait de se remettre en selle, de mordre sur sa chique et de croire au projet de l’équipe.  »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct