Crise politique: CDH et PS sans doute condamnés à poursuivre ensemble à Bruxelles et à la Communauté

Le président du CDH croit-il toujours qu’il pourra faire basculer la Communauté française
?, ou prépare-t-il l’atterrissage, avec le maintien du gouvernement PS-CDH
?
Le président du CDH croit-il toujours qu’il pourra faire basculer la Communauté française ?, ou prépare-t-il l’atterrissage, avec le maintien du gouvernement PS-CDH ?

Les carottes sont cuites ? Tout l’indique en tout cas. A commencer par les précisions dimanche d’Olivier Maingain et Olivier Chastel.

Le premier, interrogé par la RTBF à la ducasse d’Ath, a précisé qu’il continuait à plaider en faveur d’une grande alliance francophone à la Fédération Wallonie-Bruxelles (un gouvernement Défi-CDH-MR-PS). Et que si cela n’était pas envisageable, alors Benoît Lutgen et le CDH n’avaient qu’à continuer à gouverner avec le PS à cet étage, partant à la Région bruxelloise.

De cette façon, le leader amarante, qui avait laissé planer le doute jusqu’à présent (on pense à sa longue liste de «conditions» la semaine dernière) referme la porte devant toute possibilité de bâtir une majorité alternative excluant le PS au parlement de la Communauté française.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct