Emmanuel Macron, «Jupiter» redescend sur terre

Le ciel s’est fortement couvert, cet été, pour Emmanuel Macron. Moins de quatre mois après la présidentielle, c’est le branle-bas de combat à l’Elysée. © Reuters.
Le ciel s’est fortement couvert, cet été, pour Emmanuel Macron. Moins de quatre mois après la présidentielle, c’est le branle-bas de combat à l’Elysée. © Reuters. - Reuters.

Renouer le fil de la confiance, s’il en est encore temps. Arrêter de descendre à toute vitesse ce toboggan des sondages d’où l’on ne remonte généralement plus, ou si difficilement. Moins de quatre mois après la présidentielle, c’est le branle-bas de combat à l’Elysée. Emmanuel Macron retrouve ce lundi son gouvernement pour un séminaire de rentrée. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ambiance ne sera pas à l’étalage des cartes postales. Les ennuis volent en escadrille : inexpérience des troupes au Parlement, tâtonnements au sein du parti LREM depuis que ses principales figures l’ont quitté pour rejoindre l’Elysée ou les cabinets ministériels, absence de capitaine convaincant à la tête du gouvernement, mesures impopulaires, séquence internationale en demi-teinte. Un comble : même ses prédécesseurs lui font la leçon. François Hollande l’a mis en garde contre des «  sacrifices qui ne seraient pas utiles  » et Nicolas Sarkozy se fait professoral : « 

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct