Blocage politique: qui se verra refiler le «valet noir»?

Olivier Maingain refuse le Zwarte Piet. ©Benoît Doppagne/Belga.
Olivier Maingain refuse le Zwarte Piet. ©Benoît Doppagne/Belga. - Benoît Doppagne/Belga.

Nous l’écrivions hier ; c’est encore plus vrai aujourd’hui. Les négociations en vue d’une nouvelle majorité à la Communauté française ont échoué avant même d’avoir débuté. Lundi, dans une succession de déclarations et réactions, invitations et refus, chacun des partis est resté sur ses positions. En une séquence hyper-rapide, après des semaines de tergiversations.

1 Tôt le matin, Benoît Lutgen le redit (dans La Libre et sur La Première) : pour le CDH, ce sera sans le PS, désormais qualifié de «  communiste  » ; pour le président centriste, Défi doit tout simplement rejoindre MR et CDH pour discuter des 80 propositions amarante, et non plus réclamer des pourparlers avec tous les partis, car «  l’union des francophones n’existe déjà plus  » puisqu’Ecolo refuse d’en être.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct