Steven Wilson To the bone

<span>Steven Wilson</span> To the bone

Deux ans après l’album-concept Hand. Cannot. Erase avec la chanteuse israélienne Ninet Tayeb, l’ex-Porcupine Tree publie son cinquième album solo qui, une fois de plus, réconciliera les tenants nostalgiques d’un rock progressif seventies avec les jeunes fans d’Archive.

On retrouve d’ailleurs Ninet au chant sur plusieurs titres (« Pariah », « Blank Tapes », « People Who Eat Darkness »), en plus de Sophie Hunger sur « Song of I ». Et bien sûr ces longs développements orchestraux avec le London Session Orchestra.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct