Mémorial Van Damme

Klishina, une «ANA» à Bruxelles

Dary Klishina, une athlète momentanément sans drapeau mais pas sans ambition.
Dary Klishina, une athlète momentanément sans drapeau mais pas sans ambition. - THIERRY ROGE/BELGA.

Vendredi, si par bonheur Darya Klishina venait à remporter le concours de longueur du Mémorial Van Damme, c’est l’abréviation « ANA » que l’on retrouvera à côté de son nom quand elle montera sur le podium. « ANA » comme « athlète neutre agréé » selon la formule imposée par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) vis-à-vis des Russes autorisés à concourir en dépit de la suspension de leur fédération nationale depuis novembre 2015 pour système de dopage généralisé, parce qu’ils ont apporté la preuve qu’ils y étaient étrangers. Mais qui, en échange de cette « faveur », leur impose de s’aligner en bannissant absolument toute référence à leur patrie d’origine, allant jusqu’à leur interdire de se vernir les ongles aux couleurs de leur pays ou d’utiliser leur hymne national comme sonnerie de téléphone portable !

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct