Pression sur la Chine pour éviter l’escalade nord-coréenne

La propagande nord-coréenne tourne  à plein régime.
La propagande nord-coréenne tourne à plein régime. - Reuters

Un Kim Jong-un hilare, entouré de ses conseillers, une carte du Nord-Ouest du Pacifique posée sur son bureau. Le cliché porte le sceau du Rodong Sinmun, organe du parti unique au pouvoir. La propagande nord-coréenne tourne à plein régime au lendemain du tir de missile au-dessus du Japon. «  Un prélude important pour contenir Guam, base avancée de l’invasion  », a justifié le leader du pays. Un tir qu’il considère comme un «  lever de rideau  » à des «  contre-mesures résolues  » contre les manœuvres militaires que mènent actuellement les armées américaine et sud-coréenne en Corée du Sud. Pour Pyongyang, ces exercices militaires réguliers entre Séoul et Washington sonnent comme la répétition générale d’une invasion.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct