Futurs itinérants du spectacle

Futurs itinérants du spectacle

Arrêtons-nous un instant et regardons-nous tous droit dans les yeux : ce futur stade national, franchement, vous y croyez encore, vous ? De recours en refus de permis d’urbanisme, de chamailleries communautaires en combats de coq politiciens, de renom locatifs du partenaire anderlechtois en chemins vicinaux dont on découvre soudain l’existence sur des parkings datant de l’Expo 58, ce dossier sent, à l’évidence, davantage le marbre funéraire que la première pierre. Ses défenseurs continuent à faire tinter la petite musique de l’hymne (pas encore sorti dans les bacs) de l’Euro 2020. Ses détracteurs hurlent (notamment) à la concurrence déloyale entre un club titré une fois sur deux depuis l’après-guerre (Anderlecht) et les autres qui doivent se ruer tous en même temps sur l’autre part du gâteau. Quand ce ne sont pas sur les miettes. Cet Eurostadium – sans doute trop hâtivement baptisé de la sorte par ses promoteurs – semble donc destiné à faire polémique pour un bon bout de temps encore.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct