Cela s’est passé un 31 août 1994 : «Un espoir s'est levé en Ulster, mais le dialogue sera difficile»

L'annonce de la trêve de l'IRA va-t-elle permettre de réunir enfin toutes les formations politiques locales en vue de tenter de rétablir une forme d'assemblée autonome? © Reuters
L'annonce de la trêve de l'IRA va-t-elle permettre de réunir enfin toutes les formations politiques locales en vue de tenter de rétablir une forme d'assemblée autonome? © Reuters

(article paru le 1er septembre 1994)

Mercredi, 11 heures du matin, un communiqué de l'IRA (Irish Republican Army), transmis à la radio-télévision irlandaise, annonce, à partir de minuit, une cessation complète des opérations militaires... afin de faire avancer le processus démocratique de paix.

Le Sinn Fein, la branche politique de l'IRA, pourrait donc se joindre, dès la fin de novembre, aux pourparlers, conformément à la déclaration de paix anglo-irlandaise du 15 décembre 1993.

Se disant «très encouragé» par cette décision, le Premier ministre britannique, John Major, a toutefois réagi avec prudence: Si l'IRA s'est vraiment engagé à n'utiliser que des méthodes pacifiques et démocratiques, alors nous répondrons de manière positive.

Pour sa part, le gouvernement irlandais a qualifié le geste de décision capitale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct