Pensions des enseignants: le CDH contre le MR dans une procédure en conflit d’intérêts

La ministre CDH confirme (prudemment) qu’elle maintient sa position dans ce dossier. ©PY Thienpont/Le Soir.
La ministre CDH confirme (prudemment) qu’elle maintient sa position dans ce dossier. ©PY Thienpont/Le Soir.

La réforme des pensions initiée au gouvernement fédéral n’oublie pas les fonctionnaires, donc les enseignants. Ce qui a fait se lever des boucliers au sud du pays. Les partis d’opposition à cet étage (Ecolo, PS, CDH, PTB), avec les verts à l’origine de la démarche (Christos Doulkeridis, en particulier), soutiennent une procédure en conflit d’intérêts visant à freiner ou neutraliser les textes de lois du ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR). Estimant que le gouvernement Michel marche sur les plates-bandes des entités fédérées. Et que la réforme pénalisera les enseignants, notamment pour ce qui concerne le mécanisme permettant de « racheter » (via des cotisations) ses années d’études pour le calcul de la pension.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct