Histoire «merveilleuse» d’une esclave

Véronique Olmi. © Astrid di Crollalanza
Véronique Olmi. © Astrid di Crollalanza

Bakhita, c’est cette sainte soudanaise, ancienne esclave, décédée en 1947 en Italie et canonisée en 2000 par le pape Jean-Paul II.

Arrachée à son village du Darfour à sept ans par des marchands d’esclaves arabes, elle va être trimballée, vendue, humiliée jusqu’à atterrir sous les ordres d’un consul italien à Khartoum. Derrière la biographie officielle, il y a de la matière romanesque. C’est ce qu’a choisi d’explorer Véronique Olmi avec brio.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct