Le Mémorial Van Damme, une vraie «Nafimania» dans la pénombre

Le Mémorial Van Damme, une vraie «Nafimania» dans la pénombre

Pour ses grands débuts à la tête du Mémorial Van Damme à la succession de Wilfried Meert, Cédric Van Branteghem se serait sans doute bien passé de cela… Il était peu avant 19 h, la finale bruxelloise de la Diamond League allait se mettre en branle, quand le courant diffusé dans une bonne partie du stade décida subitement de se mettre en grève. Un grand « bang » et une panne subite et généralisée d’électricité sur le territoire de Laeken, sur lequel se trouve le stade Roi-Baudouin, survenait (forcément) au plus mauvais moment. Et elle allait durer, durer, durer au grand désarroi des spectateurs et des athlètes obligés de vivre cette 41e  édition dans la pénombre, sans oublier le froid et l’humidité après les trombes d’eau qui étaient tombées en milieu d’après-midi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct