«La question des quotas est un peu ridicule de nos jours»

«La question des quotas est un peu ridicule de nos jours»

On continue à planifier alors que la pénurie est là, ou guette à l’horizon…

Les pénuries peuvent être perçues ou réelles. C’est toujours une question d’appréciation. S’agissant des généralistes, elle est réelle dans certaines régions rurales mais, dans les villes, la surabondance de généralistes – encouragée par la proximité des plateaux techniques hospitaliers – reste la norme. La charge de travail, les kilomètres à parcourir n’incitent pas toujours les jeunes médecins à s’installer en région rurale.

On parle aussi de pénurie de spécialistes…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct