La course au nucléaire de la Corée du Nord en dix dates

1989 : Des photos satellites américaines dévoilent l’existence d’un centre nucléaire à Yongbyon, au nord de Pyongyang.

1994 : trois mois après le décès du dirigeant nord-coréen Kim Il-Sung et son remplacement par son fils Kim Jong-Il, Pyongyang et Washington signent un accord bilatéral. La Corée du Nord s’engage à geler et démanteler son programme nucléaire militaire en échange de la construction de réacteurs civils.

2002-2003 : En octobre 2002, Washington accuse Pyongyang de conduire un programme secret d’uranium hautement enrichi, violant ainsi l’accord de 1994. En janvier 2003, la Corée du Nord se retire du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), et admet en juin vouloir se doter de l’arme atomique. Deux ans plus tard, elle affirme la posséder.

2006 : Le 9 octobre, premier essai nucléaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct