Impasse stratégique sur la Corée du Nord à l’ONU

Impasse stratégique sur la Corée du Nord à l’ONU

L’impasse stratégique dans laquelle la Corée du Nord a précipité le monde avec l’expérimentation d’une bombe H (à hydrogène) s’étalait au grand jour lundi matin à l’ONU. Lors d’une seconde session extraordinaire du Conseil de sécurité de trois jours, à New York, Américains et Chinois ont affiché clairement leurs divergences dans la résolution du « cas » nucléaire nord-coréen, permettant à Pyongyang de poursuivre ses provocations sans craindre de péril existentiel imminent : tandis que Washington exige un recul immédiat de Kim Jong-un, Pékin s’accroche pour sa part à une position proche de celle de son agaçant petit voisin, dite «  freeze for freeze  », ou gel réciproque des actions jugées dangereuses de part et d’autre du 38e parallèle séparant les deux Corées : cessation des essais proliférant au nord, interruption des manœuvres militaires conjointes américano-coréeennes au sud.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct