Bruxelles: une carte pour se retrouver dans la jungle des modes et des applications de transport

Les vélos en libre-service (électriques ou pas) figurent au nombre des outils 
permettant de mieux se déplacer.
Les vélos en libre-service (électriques ou pas) figurent au nombre des outils permettant de mieux se déplacer. - Le soir

On ne cesse de le répéter : il existe de plus en plus d’outils permettant de mieux se déplacer. Ce sont les voitures partagées ; elles peuvent être électriques ou pas ; regroupées dans une station ou disponibles en « free floating », c’est-à-dire pouvant être laissées n’importe où en rue. Ce sont les vélos en libre-service (électriques ou pas). Les scooters électriques partagés. Le covoiturage à longue ou courte distance. Le transport à la demande (taxis, Uber, taxis collectifs.) Le parking est « intelligent ». Les nouveaux modes de paiements, par carte de crédit ou par abonnement facilitent les choses. Et par-dessus tout, il existe des dizaines d’applications qui permettent de réserver tous ces outils, de mieux circuler, de mieux se garer, de mieux payer, de mieux prendre les transports en commun, de mieux marcher, même… Bref, une flopée d’outils et toutes les voies pour y avoir accès et les utiliser. Pour peu qu’on en prenne le temps.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct