Hermia/Ceccaldi/Darrifourcq God at the casino

<span>Hermia/Ceccaldi/Darrifourcq</span> God at the casino

Manu Hermia a reçu le Sabam Jazz Award 2017 pour un musicien accompli. Une récompense bien méritée : que ce soit en hard bop, en jazz-rock, en fusion, quasi en free, avec Orchestra nazionale de la Luna ou dans son Jazz for kids, le saxophoniste belge multiplie les approches, les explorations, toujours en mouvement.

Son dernier album, God at the casino, enregistré avec les Français Valentin Ceccaldi au violoncelle et Sylvain Darrifourcq aux percussions, le prouve formidablement. Outre l’humour des titres de cet album (« On a brûlé la tarte », « Du poil de la bête », « Les flics de la police », « Chauve et courtois »), il y a la qualité de ces compositions, la manière éclatante dont les trois instrumentistes insèrent leur son dans leur musique, le groove qui s’en dégage.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct