L’opposition dénonce l’amateurisme suédois, Sophie Wilmès tient tête

©Belga
©Belga

La ministre du Budget, Sophie Wilmès (MR) était attendue de pied ferme mercredi après-midi à la Chambre, en commission des Finances et du Budget. Et pour cause : dans l’entretien publié par Le Soir, la ministre confirmait ce que répétait l’opposition, à savoir que le tax shift – le glissement fiscal que la suédoise entend déployer d’ici 2019 – n’était pas totalement financé.

La suédoise, expliquait Mme Wilmès, doit en effet entre trouver, d’ici la fin de la législature, plus de 2 milliards supplémentaires pour pouvoir réaliser sa réforme fiscale, tout en respectant la trajectoire budgétaire négociée avec l’Union européenne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct