Accueil des réfugiés: la farouche opposition des habitants de Chastrès

L’ancien home où doivent s’installer une centaine de migrants, malgré l’opposition de la population. ©Le Soir/Pierre-Yves Thienpont
L’ancien home où doivent s’installer une centaine de migrants, malgré l’opposition de la population. ©Le Soir/Pierre-Yves Thienpont -

Sur le mur du home censé abriter des réfugiés dès la semaine prochaine, un « non » est tagué et des traces de jets d’œufs sont visibles. La couleur est annoncée : les habitants de Chastrès, à Walcourt, s’opposent farouchement à l’accueil d’une centaine de demandeurs d’asile dans leur village.

Les habitants regrettent une absence de communication de la part des autorités mais surtout, de n’avoir pas été consultés.

De la séance d’information de la veille, Cynthia ne retient pas grand-chose. « Tout le monde criait. Nous n’avons pas eu de réponses à nos questions », dit-elle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct