Les fleurs ne sentent jamais par hasard

Les végétaux ont dû développer une très large palette de mécanismes pour interagir avec leur environnement et pour communiquer entre eux. © Reporters
Les végétaux ont dû développer une très large palette de mécanismes pour interagir avec leur environnement et pour communiquer entre eux. © Reporters - reporters.

Les yeux fermés, votre nez reconnaît sans faillir l’odeur d’une rose. Ce parfum si caractéristique est pourtant un mélange complexe de pas moins de 400 molécules chimiques issus de nombreuses familles, dont les terpènes et les benzénoïdes. N’allez pas imaginer que la divine fragrance a vocation à flatter vos narines. Non, c’est un langage. Ici, en l’occurrence, c’est un appel séducteur lancé aux insectes pollinisateurs. Ils sont diurnes pour la rose. C’est dès lors durant le jour qu’elle diffuse ses parfums enivrants. Quant aux pétunias, ils exhalent en soirée et durant la nuit pour attirer d’autres butineurs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct