Koen Geens: «Le justiciable en cas de nécessité ne doit pas avoir peur d’avoir recours à un avocat»

Koen Geens est favorable au remplacement du «
juge d’instruction
» par «
un juge de l’instruction
». © Le Soir/René Breny
Koen Geens est favorable au remplacement du « juge d’instruction » par « un juge de l’instruction ». © Le Soir/René Breny - René Breny.

Il y a quelques jours, la plate-forme « Justice pour tous » a affirmé que le nombre de procédures en pro deo avait chuté de 30 % en raison de la réforme du système d’aide juridique aux plus démunis.

Comment expliquez-vous la chute

des pro deo ?

Pour ma part, il y a deux raisons principales. La première est que les avocats ont tout fait pour terminer leurs dossiers sous l’ancien régime. Nous avons eu une augmentation nette des pro deo au cours de l’année 2015-2016. Nous avons dû dépenser 10 ou 15 millions de plus. La deuxième raison est qu’il y a un peu moins de migrants.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct