Lettre d’Europe: «La Suisse a besoin d’une France forte»

© D.R.
© D.R.

La Suisse a besoin d’une Europe forte. En particulier à ses frontières, car ses circuits d’échanges commerciaux et financiers sont intimement liés aux réseaux économiques allemands, italiens et français. Mais la Suisse a aussi besoin d’une France forte et, dans ce cadre, les milieux politiques et économiques suisses ne perdent aucune miette de la réforme de la loi travail qui agite l’Hexagone.

Et les chefs d’entreprise suisses osent espérer que le code français, lourd de 3.300 pages, s’allégera. Car, en Suisse, la loi sur le travail comporte 74 articles regroupés sur 32 pages, complétés par cinq ordonnances parlant notamment de sécurité et de normes, détaillées sur 130 pages.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct