Mother! * * * ou *

<span>Mother!</span> * * * ou *

C’est la claque de la rentrée ! Un huis clos angoissant, oppressant, terrifiant sur la nature mystique et cyclique de l’être racontée à partir de l’histoire quasi simpliste d’un couple – lui est écrivain en panne d’inspiration ; elle restaure leur maison – vivant isolé au milieu de la nature. Dieu étant un éternel insatisfait et le monde étant profondément incontrôlable, cet Eden va brusquement disparaître pour laisser place à l’apocalypse avant qu’un renouveau s’installe et que tout recommence.

Au-delà de cette lecture linéaire et dantesque, le film, résultat d’un état de colère du réalisateur, accumule les strates sensorielles, multiplie les pulsions destructrices et enchaîne les symboliques mystiques en abordant le don de soi et le sacrifice, l’amour et la maternité, la masse et l’individu, la création et le surmoi. Le tout passant par le filtre d’un désenchantement et d’un cynisme assumé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct