Bruxelles: la pollution mise en cartes

Bruxelles: la pollution mise en cartes

Petite ceinture, rue de la Loi, rue Belliard, boulevard et tunnel Léopold II, ring et entrées des autoroutes sur le territoire bruxellois, chaussée de Ninove, boulevard industriel, avenue de l’Exposition universelle… La cartographie de la pollution par le « black carbon » à Bruxelles se confond avec celle de principaux axes de circulation. Elle résulte du projet ExpAIR qui s’est déroulé de 2013 à avril 2017 : chaque jour de la semaine, 276 personnes munies d’un capteur ont mesuré les concentrations de ce polluant dans la capitale, circulant à pied, à vélo, en transport en commun et en voiture, mais captant aussi la pollution à l’intérieur des bâtiments. En résultent des cartes qui seront rendues publiques cette semaine où les axes pénétrants, les boulevards entourant le Pentagone et les avenues les plus fréquentées apparaissent en rouge vif, au moins en partie. « Ces cartes constituent un outil important permettant de déterminer les zones les plus polluées, souligne Céline Fremault (CDH) ministre de l’Environnement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct