La taxation des géants du web: un immense défi pour l’Europe

©PhotoNews
©PhotoNews

Vous allez, ce week-end, à nouveau entendre parler des « Gafa », cet acronyme regroupant Google, Apple, Facebook et Amazon et, plus largement, les géants de l’économie numérique. Pourquoi ? Car les ministres des Finances de l’Union européenne vont longuement discuter de la manière de taxer au mieux – taxer tout court – ces entreprises dont les poches sont riches de milliards mais sont pourtant imperméables à tout prélèvement public.

Le paradoxe est immense. Comment concevoir que ces entreprises que nous rémunérons quasi quotidiennement, soit en leur achetant des produits ou services, soit en leur permettant de se financer par la publicité, ne paient aucun impôt en Belgique ? Un achat sur Amazon ? Il est facturé par une entité située au Luxembourg. Un abonnement pour accéder à Netflix ou la location d’un appartement sur Airbnb ? Il n’existe aucune société taxable en Belgique…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct