Gymnastique: Nina Derwael, un coup de barres et ça continue

A deux semaines des Mondiaux de Montréal, Nina Derwael est une gymnaste confiante. BELGA.
A deux semaines des Mondiaux de Montréal, Nina Derwael est une gymnaste confiante. BELGA.

Cela n’aurait pas pu mieux tomber. A deux semaines des Mondiaux de Montréal (du 2 au 8 octobre), Nina Derwael a frappé fort, ce week-end, aux Internationaux de France disputés à l’AccorHotel Arena de Paris-Bercy. Déjà sacrée championne d’Europe à cet agrès, il y a cinq mois, en Roumanie, avec un total de 14.633, la gymnaste limbourgeoise de 17 ans a remis ça en s’imposant aux barres asymétriques avec, cette fois, un score de 14.900, le meilleur de sa carrière, avec une avance très confortable sur ses plus proches poursuivantes, la Française Mélanie de Jesus dos Santos (14.100) et l’Ukrainienne Diana Varinska (14.050). Une victoire qui a un peu plus raffermi sa confiance en elle.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct