Foo Fighters Concrete and gold

<span>Foo Fighters</span> Concrete and gold

On s’en doutait après le concert baston livré à Rock Werchter : la bande à Dave Grohl se pose en dernier défenseur du rock (qui a pratiquement disparu des charts US) en virant extrême et sans concession avec la bénédiction des maîtres Motörhead, entre hard-rock, rock garage et punk-rock énervé.

Si « T-shirt » en ouverture fait encore illusion, dès « Run », ça dépote, ça dégomme et ça gueule. Voilà un disque bouillant à ranger du côté des QOTSA et Them Croodked Vulture. Les voilà les Sauveurs d’une certaine idée du rock dur.

Le site de Foo Fighters.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct