Le général Min Aung Hlaing, le vrai responsable

D ans la crise des Rohingya, c’est Aung San Suu Kyi qui a été au centre de l’attention et des critiques, et pas le général Min Aung Hlaing, commandant en chef de l’armée birmane, explique Mark Farmaner, directeur de Burma Campaign au Royaume-Uni. C’est pourtant lui qui a lancé cette opération militaire contre les civils rohingyas. Son nom n’est pourtant que très rarement mentionné dans la presse. Les articles la critiquant sont exactement ce qu’il veut : plus le focus est mis sur elle, plus il se sent libre de mener sa campagne de nettoyage ethnique  ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct