Deux irresponsables pour deux boutons nucléaires

Les mots prononcés par Trump l’ont été dans le cadre d’un discours officiel, à la tribune de l’ONU. ©PhotoNews
Les mots prononcés par Trump l’ont été dans le cadre d’un discours officiel, à la tribune de l’ONU. ©PhotoNews

Le pire n’est jamais certain, mais il est, depuis hier, nettement plus à craindre. Le président américain Donald Trump a franchi un cap excessivement dangereux en menaçant non pas de défenestrer le leader coréen Kim Jong-un et son gouvernement, mais de rayer carrément de la carte du monde, un pays et ses 20 millions d’habitants.

On connaît le sens de la provocation, du simplisme et de la mise en spectacle du président des Etats-Unis. Mais prononcée dans l’enceinte de l’ONU et lors du premier discours où on l’attendait sur sa vision de l’implication de son pays dans le monde, cette sortie, qui a tout en apparence de l’exercice de bras de fer, est irresponsable car dangereusement infantile.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct