Les écologistes assoiffés de pouvoir

Les écologistes assoiffés de pouvoir
Reporters / DPA

BERLIN

Un chancelier écologiste ? Les Verts en rêvaient après la catastrophe de Fukushima en 2011. Cette année-là, ils avaient réussi à remporter une région, la première de leur histoire. Et pas n’importe laquelle ! Ils avaient ravi le Bade-Wurtemberg, où bat le pouls de l’industrie automobile, un Land dirigé pendant 58 ans par les conservateurs.

Ce qui devait être le début de la marche vers le pouvoir s’est finalement avéré un piège ravageur. Impossible de mener une politique écologiste dans une région qui symbolise la force de l’économie allemande. Le populaire ministre-président, Winfried Kretschmann, a dû faire des concessions aux constructeurs automobiles, froissant les militants du parti. Il s’est notamment prononcé contre les interdictions de circulation des voitures diesel dans le centre-ville.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct