L’extrême droite en embuscade en Allemagne

Lundi à Regensburg, des partisans de l’AfD sont venus perturber un meeting de la CSU avec des images de tomates et des slogans nationalistes et sécuritaires. © Reporters.
Lundi à Regensburg, des partisans de l’AfD sont venus perturber un meeting de la CSU avec des images de tomates et des slogans nationalistes et sécuritaires. © Reporters. - Reporters.

Il avait raté le coche en 2013. Quatre ans plus tard, le parti d’extrême droite allemand AfD (Alternative pour l’Allemagne) espère bien rectifier le tir et assurer son entrée au Bundestag avec les législatives de ce dimanche. Le parti nationaliste l’a intégré : il n’a aucune chance de voir son candidat, Alexander Gauland, entrer à la chancellerie, promise, selon les sondages, à son actuelle occupante, Angela Merkel. Ce qui ne l’a pas empêché de se maintenir en embuscade, chahutant les meetings de la chancelière en campagne, multipliant les provocations, s’assurant ainsi d’imposer ses thèmes de prédilection dans le débat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct