Attentat au musée juif: Nemmouche ou la menace de la chaise vide

Placé à l’isolement depuis trois ans, Mehdi Nemmouche a toujours nié être l’auteur de la tuerie. ©D.R
Placé à l’isolement depuis trois ans, Mehdi Nemmouche a toujours nié être l’auteur de la tuerie. ©D.R - D.R

N ous sommes venus vous annoncer qu’il n’y aura pas de procès Nemmouche, il y aura un simulacre de procès Nemmouche pour la raison suivante, c’est qu’actuellement et par la volonté délibérée de l’administration pénitentiaire, Monsieur Nemmouche n’est pas en état de se rendre à son procès  ». Ses avocats l’avaient annoncé : au terme de la comparution de leur client, jeudi devant la chambre du Conseil de Bruxelles, ils feraient une déclaration à la presse.

Si d’aucuns attendaient des aveux ou des révélations sur le dossier de la part de l’auteur présumé de l’attentat du Musée Juif de Bruxelles, en mai 2014, il n’en fut rien. Mehdi Nemmouche n’a souhaité comparaître en personne devant la chambre du conseil que pour évoquer son état de santé et dénoncer ses conditions de détention.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct