Entre football champagne et résultats, Anderlecht doit-il vraiment choisir?

Entre football champagne et résultats, Anderlecht doit-il vraiment choisir?

Sous la législature de René Weiler, tout le monde semblait convaincu qu’il n’était plus possible de développer du beau football offensif et dominant à Anderlecht. Alors que le rythme s’est accéléré et que la concurrence s’est accrue, quelle voie doit choisir le club bruxellois ?

S’agissait-il d’une stratégie ultime pour défendre René Weiler ou d’une réelle croyance ? Ou tout simplement avaient-ils tous été, à Neerpede, convaincus par les arguments du technicien suisse, chantre du pragmatisme réaliste (un pléonasme) ? Toujours est-il que depuis quelques semaines, les dirigeants mauve et blanc avaient, tous, tenu la même ligne de conduite. Le football champagne symbolisait le football de papa, ravalé aux archives. En parler consistait à se ringardiser aux yeux de ses interlocuteurs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct