Alice Weidel, la fausse caution libérale de l’extrême droite allemande

Alice Weidel est la représentante de l’aile «
nationale-conservatrice
» de l’AfD. © AFP.
Alice Weidel est la représentante de l’aile « nationale-conservatrice » de l’AfD. © AFP.

Depuis Berlin

Elle a l’air charmante et très sympathique au premier abord. Mais dès qu’elle prend la parole devant les militants, sa voix devient tranchante et virulente. « L’Allemagne appartient encore à ses citoyens. L’Allemagne nous appartient ! Jetons le politiquement correct aux oubliettes de l’histoire ! », a lâché Alice Weidel pendant la campagne.

Toujours élégante dans les talk-shows télévisés, cette ancienne banquière et conseillère d’entreprise était inconnue du grand public il y a encore un an. Elle parle couramment le mandarin et connaît sur le bout des doigts le système de retraites en Chine, où elle a séjourné.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct