Elections législatives en Allemagne: les difficultés d’un ménage à trois

Pour la chancelière allemande, la victoire est en demi-teinte. ©AFP
Pour la chancelière allemande, la victoire est en demi-teinte. ©AFP

Si la chancelière a remporté les élections, c’est surtout le score de l’Alternative pour l’Allemagne qui retient l’attention. Pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, un parti d’extrême droite siégera à l’assemblée fédérale allemande. Pour Angela Merkel, la victoire de cette formation est surtout une lourde défaite personnelle. Elle paie ainsi le recentrage de son parti mais aussi la décision d’avoir ouvert les portes de l’Allemagne à plus d’un million de demandeurs d’asile en 2015 et 2016.

Sans la « crise des réfugiés », l’AfD aurait sans doute disparu. «  Cette crise a sauvé notre parti  », avait avoué lui-même Alexander Gauland.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct