L’irrationnelle course de la foodtech

Deliveroo pédale à perte depuis des années.
Deliveroo pédale à perte depuis des années. - Sylvain Piraux

Entre la fourche, la fourchette et votre smartphone, il n’y a aujourd’hui plus de barrière : la « foodtech », qui comme son nom l’indique mixe algorithmes et autres nouvelles technologies au secteur de l’alimentaire, fait désormais le lien. Ces deux dernières années, vous avez donc vu arriver sur le marché belge toutes sortes de start-up qui vous proposent de manger « différemment ».

Au total, en 24 mois, les instituts spécialisés estiment à 4 milliards de dollars le nombre de fonds levés sur le segment « tech et alimentation » dans le monde. L’anglaise Deliveroo, qui organise la livraison de plats de restaurants à vélo et son dernier tour de table à 322 millions d’euros viennent gonfler un peu plus ce drôle de marché.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct