Le triomphe à peine savouré, l’extrême droite allemande se déchire

Frauke Petry, la présidente de l’AfD © Reuters
Frauke Petry, la présidente de l’AfD © Reuters

Berlin

Le triomphe à peine savouré, l’extrême-droite se déchire en public entre l’aile nationale-conservatrice et l’aile libérale, plus modérée. En pleine conférence de presse, Frauke Petry, la présidente de l’AfD (Alternative pour l’Allemagne), a annoncé hier, avant de quitter la salle, qu’elle ne ferait pas partie du groupe parlementaire à l’assemblée fédérale (Bundestag).

«  Cette fuite en avant fait éclater au grand jour les divisions internes  », constate Gero Neugebauer, politologue à l’Université Libre de Berlin.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct