L’identification des migrants n’est pas une affaire uniquement belgo-soudanaise

L’identification des migrants n’est pas une affaire uniquement belgo-soudanaise

Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR), l’affirmait sur les ondes de la Première ce lundi matin : « L’UE, avec des socialistes et des écologistes dans les gouvernements, a conclu un accord avec le Soudan comme avec d’autres pays pour faire en sorte qu’on puisse travailler ensemble sur le volet migratoire. » Le ministre a ajouté que des retours forcés vers le Soudan sont également effectués par l’Allemagne et la Suède.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct