Michel: «Nous menons une politique migratoire ferme mais humaine»

Michel: «Nous menons une politique migratoire ferme mais humaine»

Ce mardi, suite à la polémique suscitée par l’accueil d’une délégation d’officiels soudanais pour identifier leurs compatriotes parmi les migrants arrêtés au parc Maximilien à Bruxelles, le Premier ministre Charles Michel s’est exprimé en commission de l’Intérieur à la Chambre pour répondre aux questions des députés.

L’opposition a d’abord réclamé la transmission des arrangements conclus avec le Soudan. «  Je ne dispose pas d’un document car il n’y a pas eu de décision formelle du conseil des ministres  », a expliqué Charles Michel. Le CD&V, dans la majorité au fédéral, s’est ému de cette manière de procéder. « Vu l’importance du dossier, son caractère sensible, il faut mettre en place une procédure stricte avec une intervention du gouvernement fédéral, notamment pour fixer les conditions », a indiqué Nahime Lanjri, députée CD&V.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct