Verbatim

Sur la responsabilité face à la jeunesse

« Je le dis à tous les dirigeants européens, tous les parlementaires, regardez notre époque en face. Vous n’avez pas le choix ni le luxe de la génération précédente de gérer ce qu’a construit celle qui l’a précédée. (...) Cette ambition, nous devons la porter maintenant. C’est notre responsabilité, pour notre jeunese partout en Europe. La responsabiliét des gestionnaires, c’est de laisser notre jeunesse dans la main des extrêmes. (...) Nos n’avons qu’une responsabilité. Celle à laquelle notre jeunesse nous oblige, c’est de gagner leur gratitude, sinon nous obtiendrons leur mépris. J’ai choisi. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct