Au secours, les femmes

Les «
nanas
» de Dior par la créatrice 
italienne Maria Grazia Chiuri.
Les « nanas » de Dior par la créatrice italienne Maria Grazia Chiuri. - reuters

C’est un petit bouquin posé sur les bancs du défilé Dior : Why Have There Been No Great Women Artists ? écrit en 1971 par l’historienne de l’art américaine Linda Nochlin. Un essai considéré comme pionnier dans l’histoire de l’art féministe. En gros, partant de chiffres qui font mal (« Moins de 3 % des artistes présents dans les sections Art moderne des grands musées américains sont des femmes, mais 83 % des nus représentés sont féminins »), elle se demande si la seule façon, pour une femme, d’être exposée dans un musée, c’est de poser nue sur un tableau.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct