Godspeed You ! Black Emperor Luciferian towers

<span>Godspeed You ! Black Emperor</span> Luciferian towers

Godspeed, il est vrai, peut traîner une réputation d’emmerdeurs gauchistes et moralisateurs, toujours à voir le verre aux trois quarts vide, toujours à pointer ce qui ne va pas, à s’insurger et, avouons-le, à nous gonfler. Et cela s’est souvent ressenti dans leur musique, ouvertement politique bien qu’entièrement instrumentale. Désespoir et ténèbres surplombant quelque peu l’atmosphère (y compris et surtout sur l’album encensé Yanqui UXO, sorti en pleine Busherie).

À première approche, ce Luciferian Towers ne devait pas déroger à la règle (son titre, sa pochette, sa communication presse avec sa liste de « grandes demandes »). Rien de neuf sous les nuages… Et voilà que, miracle, dès l’ouverture joliment intitulée « Undoing a Luciferian Tower », la lumière transparaît. Mieux, elle jaillit du déferlement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct