Irak: le sort incertain des détenus belges

La mort de Jadaoun avait été annoncée en août.
La mort de Jadaoun avait été annoncée en août. - D.R

Sa mort avait été annoncée en août dernier par l’État islamique via Telegram. En réalité, Tarik Jadaoun croupit dans une prison irakienne. L’hypothèse, émise jeudi par la presse flamande, nous a été confirmée de sources proches du dossier. Tarik Jadaoun, alias Abou Hamza al Belgiki, c’est ce djihadiste de 28 ans originaire de Verviers qui avait revendiqué les attentats de Bruxelles pour le compte de l’État islamique. Il est également connu sous le nom de « nouvel Abaaoud ».

Fait prisonnier après la chute de Mossoul et incarcéré en Irak, il serait (cela par contre ne nous a pas été confirmé) aux mains des services de sécurité américains. Qu’adviendra-t-il de ce détenu et des autres djihadistes belges qui, au fil des combats perdus par Daesh, viendront peupler les geôles irakiennes ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct