Fipronil: 30 millions d’euros d’indemnisations pour le secteur

A ce jour, il n’y a plus que trois exploitations bloquées pour cause de contamination au Fipronil. ©Michel Tonneau
A ce jour, il n’y a plus que trois exploitations bloquées pour cause de contamination au Fipronil. ©Michel Tonneau - Michel Tonneau.

Le sujet sera proposé au conseil des ministres ce vendredi : trouver un cadre pour indemniser les différents acteurs impliqués dans la crise qui a agité l’Europe en plein cœur de l’été, à savoir la crise du Fipronil. Il se confirme donc qu’une enveloppe globale de 30 millions d’euros – dont 21 a priori sûrs après ce conseil des ministres – va être dégagée tant pour les exploitants que le secteur de la transformation. Comment se décortiquent ces 30 millions ? Il y a d’abord les 6,6 millions d’euros débloqués par l’Agence de sécurité alimentaire (Afsca) sur son fonds de réserve. Trois types d’interventions sont ainsi visés par cette enveloppe : les frais totaux de destruction des œufs non conformes, les frais d’élimination de poules (pour les producteurs ayant fait ce choix, et ils sont semble-t-il assez peu nombreux) et certains frais d’analyse depuis le 1er septembre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct